Nina Hoss

Nous avons eu envie de revoir ces deux films. Après avoir découvert à leur sortie Barbara (2012) et Phoenix (2014), que nous considérons comme deux des meilleurs films vus ces 10 dernières années. 

   

Critique par Frédéric Strauss

 Genre : la belle captive.

Tout en elle émeut, tout de suite. Sa beauté. Sa colère rentrée, sa tristesse mal dissimulée. Tout en elle intrigue, ­sitôt qu'elle apparaît. Barbara, chirurgien pédiatre, débarque dans un coin paumé de l'Allemagne de l'Est, en 1980. Nommée là parce qu'elle était soupçonnée, à Berlin, de vouloir passer à l'Ouest, elle ne lâche pas un sourire. Avec cette femme, le réalisateur allemand Christian Petzold retrouve son actrice fétiche, la remarquable Nina Hoss, et raconte avec elle une époque sombre de leur pays. Dans cette Allemagne de l'Est finissante, dont Barbara est la belle captive, tous les lieux, choisis avec un sens évocateur magistral, distillent une atmosphère menaçante. Il y résonne une vacuité absurde et la peur que le moindre geste soit vu, dénoncé. Rien ne doit déranger l'ordre immobile. Tout ce que fait Barbara, dès lors, devient signe. Ses trajets à vélo. L'attention qu'elle refuse de porter à un collègue qui, lui, la regarde. Aux yeux de cet homme, Barbara devient fascinante. Comme elle l'est pour l'agent local de la Stasi. Et pour nous. Elle est le mystère d'une grâce qui persiste, d'une liberté qui résistera peut-être. Un beau suspense. — Frédéric

-----------------Au début des années 1980, en Allemagne de l'Est. Barbara, une chirurgienne pédiatrique soupçonnée de vouloir passer à l'Ouest, est mutée dans une clinique d'une petite ville de province où elle reste soumise à la surveillance humiliante et permanente des agents de la Stasi. Pendant ce temps, Jörg, son amant qui vit à l'Ouest, prépare activement son évasion et lui fait remettre de l'argent, que Barbara cache en pleine nature. Barbara fait la connaissance d'André, le médecin-chef de l'hôpital, qui est le seul à se montrer amical à son égard et, très vite, semble s'intéresser à elle. Ses attentions sont-elles sincères ou est-il chargé de la surveiller ?...


mettre en plein écran, double clic sur l'image  ou icône en bas à droite

Barbara 2012

Drame  avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Rainer Bock
Genre : « Vertigo » à Berlin année zéro.

Nelly, chanteuse berlinoise, est la seule de sa famille à avoir survécu à Auschwitz, mais elle est défigurée. Après une opération de chirurgie esthétique, elle retrouve son mari dans un cabaret. Johannes ne reconnaît pas son épouse, qu’il croit morte. Mais la ressemblance est troublante… Pour récupérer sa fortune, il va lui proposer de prendre l’identité de la défunte… Dans le huis clos d’une cave débute alors une relecture vertigineuse du mythe de Pygmalion. Celle qu’avait entreprise Hitchcock dans Vertigo : Johannes métamorphose une vivante sans savoir que la « copie » est l’« original ». Phoenix se démarque toutefois sur deux points : Johannes n’est plus amoureux et Nelly rêve d’être démas­quée.

Pour porter ce suspense sentimental, Christian Petzold a repris le formidable duo de Barbara, son précédent film. Ronald Zehrfeld impressionne autant par sa violence que par sa fragilité. Et Nina Hoss exprime la résilience d’une femme meurtrie avec une intensité de tous les plans. Le cinéaste met en scène cette renaissance comme un récit surnaturel, à la manière de Jacques Tourneur. Entre angoisse et mélan­colie.

------------------------En juin 1945, Lene Winter aide son amie Nelly Lenz à revenir à la vie. Nelly a perdu toute sa famille dans les camps. Défigurée, elle subit une opération de chirurgie réparatrice qui lui donne un nouveau visage, sensiblement différent. Toujours amoureuse de son mari Johnny, un pianiste, cette ancienne chanteuse part à sa recherche et le retrouve dans un cabaret berlinois. Il ne la reconnaît pas mais trouve néanmoins qu'elle ressemble à sa femme qu'il croit morte. Il lui propose un étrange marché : Nelly, qui se fait appeler Esther, doit se faire passer pour la défunte. Il pourra ainsi récupérer son héritage. Nelly accepte de se prêter à cette mystification, contre l'avis de Lene...

mettre en plein écran, double clic sur l'image  ou icône en bas à droite

Phoenix 2014

Drame avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Nina Kunzendorf
Sortie le 28 janvier 2015