Quatre Mariages et un enterrement

Quatre Mariages et un enterrement (Four Weddings and a Funeral) est un film britannique réalisé par Mike Newell et sorti en 1994.

Comédie dramatique au ton très novateur, ce film a connu un succès mondial retentissant (recettes de 242,8 millions de dollars pour un budget de 2,8 millions de livres). Il marque le retour en force du cinéma britannique et hisse l'acteur Hugh Grant au rang de star.

Synopsis

Charles, un jeune Anglais, est obnubilé par Carrie, une Américaine très attirante qu'il rencontre régulièrement lors de quatre mariages successifs et d'un enterrement en Grande-Bretagne.

Le premier mariage est celui d'Angus et de Laura. Charles et son groupe d'amis sont persuadés qu'ils ne se marieront jamais eux-mêmes. À ce mariage, Charles rencontre Carrie pour la première fois et passe la nuit avec elle. Cependant, elle voit cela comme une simple aventure d'une nuit, rien de plus. Elle le quitte donc sans aucun remords, alors que lui en demeure abasourdi. Tombé sous le charme de la jeune femme, il ne s'attendait pas à ce qu'elle parte aussi vite.

Le second mariage est celui de Bernard et de Lydia, un couple qui s'est formé lors du mariage précédent. La réception du soir n'est pas une partie de plaisir pour Charles, qui se retrouve à une table composée de plusieurs de ses ex-petites amies, puis qui tombe nez-à-nez avec Henriette (surnommée « Tronche de cane » par ses amis), avec qui il avait entretenu une relation compliquée. La désastreuse soirée continue quand il apprend que Carrie s'est fiancée à un riche homme politique écossais, Hamish. Pendant ce temps, David, le jeune frère sourd-muet de Charles, fait la connaissance de Serena, une belle jeune femme qui apprend à communiquer en langue des signes, et l'invite à danser avec lui. Tous les deux tombent immédiatement amoureux l'un de l'autre.

Pendant la période qui suit, Charles rencontre Carrie alors qu'il est à la recherche d'un cadeau de mariage à la hauteur de ses moyens financiers et finit par l'aider à choisir sa robe de mariage. Carrie l'étonne également en lui dressant une liste d'une trentaine de partenaires avec qui elle a eu des relations. Charles lui avouera plus tard que si son mariage est infructueux, il aimerait avoir une relation suivie avec elle, mais Carrie décline poliment la suggestion.

Le troisième mariage est celui de Carrie et de Hamish dans un château écossais. Charles y assiste, assez déprimé. Au cours de la réception, son amie Fiona lui avoue qu'elle l'a toujours aimé, mais Charles ne répond pas à cet amour. Lors de la même soirée, un de ses amis, Gareth, meurt brutalement d'un arrêt cardiaque.

L'enterrement est celui de Gareth. Lors de la cérémonie à l'église, son compagnon Matthew y récite un extrait du poème Funeral Blues de W. H. Auden. Charles et son ami Tom ont une discussion sur la nature du véritable amour.

Le quatrième mariage est celui de Charles, qui s'est décidé en désespoir de cause à épouser Henriette. Lorsqu'il découvre que Carrie est venue pour l'assister dans cette rude épreuve, et qu'il apprend que celle-ci s'est séparée de son mari Hamish, Charles est bouleversé. Au cours de la cérémonie, quand le vicaire demande si quelqu'un veut s'opposer au mariage, David lui dit en langue des signes (traduit à l'assistance par Charles) que ce dernier n'aime pas Henriette. Charles avoue alors que c'est vrai. De colère, cette dernière donne un coup de poing à Charles, puis la cérémonie est brutalement interrompue.

Carrie va voir si Charles n'est pas trop mal en point, pour s'excuser de sa présence. Charles lui avoue qu'il s'est finalement rendu compte que la personne avec qui il voulait passer sa vie n'était pas la femme qu'il s'apprêtait à épouser. Il ne veut plus se marier du tout, mais désire que Carrie soit sa compagne. Le couple décide alors qu'il ne se mariera jamais.

La fin du film comporte un montage photos renseignant les spectateurs sur l'avenir des personnages du film. Tous sont montrés au jour de leur mariage, sauf Fiona, que l'on voit aux côtés du Prince Charles, et Matthew, qui a trouvé un nouveau compagnon. Les joyeux « non-époux » Charles et Carrie sont montrés avec leur bébé.





Par Macha Séry

Publié le 17 juillet 2010 à 10h08, mis à jour le 17 juillet 2010 à 10h08

Charles (Hugh Grant) aime Carrie (Andie MacDowell), Américaine émancipée et bientôt fiancée. Comédie sur l'engagement, ce film britannique fut le succès inattendu de l'année 1994. Malgré un budget modeste, tourné en 35 jours par Mike Newell, alors réalisateur de télévision, Quatre mariages et un enterrement rapporta 260 millions de dollars et enregistra en France 5,8 millions d'entrées.

Raison d'un tel engouement ? L'autodérision, la cocasserie des saynètes et l'esprit de paradoxe troussé par Richard Curtis, à l'époque coscénariste des épisodes de "M. Bean" avec Rowan Atkinson, qui interprète là un prêtre bredouillant. Le vent d'originalité que fit souffler ce film fut de proposer, en guise de héros romantique, un anti-macho ridiculisé par ses ex, un séducteur empêtré dans l'indécision.

En bermuda, cheveux en pétard, toujours en retard, Hugh Grant - qui enchaînera des rôles du même type (Love Actually, Coup de foudre à Nothing Hill) - lui donne un sourire contrit et des manières désinvoltes. Sur le thème de l'amour contrarié, cette comédie sentimentale s'échappe par l'humour des ornières du genre. Débutant par "Fuck !", elle se conclut par une non-demande en mariage.

Dans les garden-parties où se perpétuent les vieilles traditions anglaises, voilà dépeint le portrait d'une génération de trentenaires déboussolés par les nouveaux rapports amoureux, auxquels l'amitié tient chaud.

Macha Séry




Publié le 03/10/19 mis à jour le 07/12/20

Mike Newell signe un des sommets cultes de la comédie british. “Quatre Mariage et un enterrement”. Un petit bijou, entre ironie et gravité, avec un couple d’acteurs liés pour l’éternité, Andie MacDowell et Hugh Grant. Si quelqu’un s’oppose à ce film, qu’il le dise maintenant ou se taise à jamais !

A 32 ans, Charles, célibataire gaffeur et charmant, devient une espèce rare dans le tourbillon des alliances et des pièces montées. Aujourd'hui, frac de travers, il file en toute hâte jouer les témoins à la énième noce bon chic bon genre d'un couple d'amis... Qui a dit que tout finissait toujours par un mariage ? Mike Newell retourne malicieusement la comédie sentimentale classique. Quatre fois de suite, il joue à recommencer et à subvertir le happy end des happy ends. Avec lui, l'apothéose annoncée de toute histoire d'amour se transforme allegro en croquante étude de moeurs. Les belles mariées ressemblent à de « grosses meringues », la bonne société pur sucre britannique passe au feu d'une aimable et cruelle drôlerie. Hugh Grant et Andie MacDowell s'amusent visiblement à échanger les rôles, comme on se travestit : à lui, les oeillades ingénues, les émois féminins ; à elle, la tranquille assurance du séducteur. Autour d'eux monte une polyphonie colorée de seconds rôles magnifiquement interprétés.

En contrepoint de la comédie, le cinéaste introduit un mouvement plus lent, mélancolique et émouvant : c'est l'« enterrement », le pied de nez de la mort, rappel du temps qui passe, irréversiblement, même pour cet éternel adolescent de Charles. Cette comptine bien balancée, sensible, entre ironie et gravité, parle d'amour avec une feinte désinvolture : une belle « non-demande en mariage » à la manière de Georges Brassens. Si vous avez résisté à cette gourmandise lors de ses multiples rediffusions (est-ce possible ?!), laissez-vous aller à déguster cette pièce montée aigre-douce. Un petit régal. – Cécile Mury


Synopsis

A 32 ans, Charles, un jeune séducteur qui a eu un grand nombre de conquêtes dans sa vie, sourire éclatant et mèche avantageuse, a atteint l'âge où tous ses amis se marient. Inévitablement, il se retrouve garçon d'honneur et doit affronter la cohorte de ses anciennes conquêtes, invitées elles aussi car le monde est petit. Ses plus proches amis, incorrigibles célibataires, l'entourent de leur affectueuse présence. Au début d'une série de quatre mariages, Charles rencontre Carrie, une belle Américaine. Au deuxième, il la retrouve fiancée à Hamish Banks, alors qu'il était presque prêt à s'avouer amoureux. Au troisième, Carrie se marie...

Comédie sentimentale (1h57) - 1994 - Grande-Bretagne
Réalisé par
Mike Newell

avec
Hugh Grant, Andie MacDowell,
John Hannah, Kristin Scott
TTT Très Bien

mettre en plein écran  double-clic sur l'image  ou icône en bas à droite de l'image